naar top
Menu
Logo Print

UNE COMBINAISON DE SAVOIR-FAIRE ET DE PRODUITS ADEQUATS

Produits d'égalisation pour les revêtements de sol souples et en bois

L'égalisation constitue une étape incontournable pour obtenir un sol à l'aspect impeccable, réalisé de manière professionnelle, qui conserve longtemps ses caractéristiques. Ici, nous allons aborder plusieurs aspects importants du processus d'égalisation et nous pencher en particulier sur l'égalisation destinée à être suivie par l'application d'un revêtement de sol souple et en bois.

QUELS SUPPORTS?

Il existe dans l'assortiment des fabricants un produit d'égalisation adapté à chaque support, du moment que vous préparez ce dernier correctement.

Quel produit d'égalisation pour quel support?

Pour les supports anhydrites, il existe des produits d'égalisation à base de pâtre.
Dans les autres cas, on peut opter pour des produits d'égalisation à base de ciment. Dans certains cas spéciaux, il faut utiliser un produit d'égalisation spécial.
Certains fabricants ont développé un produit d'égalisation spécifique pour les parquets.

Produit d'égalisation lié au ciment ou à l'anhydrite?

Cela dépend du support. Pour les sols anhydrites, il est recommandé d'utiliser un produit d'égalisation lié à l'anhydrite. Dans la plupart des autres cas, on conseille d'utiliser un produit d'égalisation lié au ciment.

REVETEMENT DE SOL SOUPLE OU EN BOIS

Un revêtement de sol souple nécessite d'autres produits d'égalisation que ceux pour un revêtement de sol en bois. Pour un revêtement de sol en bois, il faut une haute résistance au cisaillement. Et pour un revêtement de sol souple utilisé dans un environnement difficile (p.ex. un hôpital), il faut une haute résistance à la compression. Les égalisations renforcées avec des fibres sont sans tension et offrent une très haute résistance à la compression et à la traction.

MISE EN ŒUVRE

Les produits d'égalisation peuvent être mis en œuvre aussi bien à la main qu'à la machine. Dans les deux cas, il est crucial de respecter la quantité d'eau correcte. Un excès d'eau entraîne une nette diminution de la résistance de la couche d'égalisation une fois durcie.

Mise en œuvre manuelle

Vous commencez par verser dans un seau ou une cuve propre la quantité d'eau nécessaire. Ensuite, vous ajoutez les poudres. Le fait de procéder dans cet ordre-là évite la formation de grumeaux.
Ensuite, vous mixez le mélange pendant au moins deux à trois minutes avec un mélangeur électrique à basse vitesse (environ 500 tours/minute). Ce faible régime évite de faire entrer de l'air dans le mélange. En outre, on évite la centrifugation du mortier (la projection du mortier contre la paroi interne du seau, entraînant un manque d'homogénéité du mélange).

Mise en œuvre mécanique

Vous utilisez ici une pompe de mélange. Vous devez régulièrement contrôler le dosage de l'eau en examinant la consistance.

APPLICATION DU PRODUIT

Directement après avoir coulé le mortier autonivelant, vous devez l'étaler jusqu'au niveau souhaité dans un mouvement fluide et continu avec une truelle en inox. Pour améliorer l'aspect et la planéité d'une couche d'égalisation, on peut passer dessus avec un rouleau à picots.

Accessoires

On trouve dans le commerce plusieurs accessoires pour mieux évaluer l'épaisseur souhaitée. Par exemple, il existe des pieds réglables gradués en plastique que vous placez directement sur le sol à égaliser.
Après l'égalisation, il suffit de découper la partie visible. D'autre part, il existe des 'trépieds d'épaisseur'. Du haut du trépied part une latte graduée réglable en hauteur jusqu'au niveau du sol. Placez trois trépieds par mètre carré.
Ces trépieds sont progressivement éloignés, dès que la bonne hauteur est atteinte et avant que l'égaline ne commence à prendre.