naar top
Menu
Logo Print

Une assurance collective en responsabilité environnementale

Grâce à la VCB, les entrepreneurs peuvent s'assurer pour les dégâts causés à l'environnement
magazine

Afin de fermer le cycle de construction, il est important d'éliminer l'amiante de façon sélective. En effet, plus de 90% des maisons et bâtiments flamands datant d'avant 2001 contiennent de l'amiante. Afin de garantir l'élimination de tous les matériaux d'amiante à risques d'ici 2034 et 2040, l'Agence flamande des déchets publics (OVAM) a élaboré un plan d'action visant à éliminer progressivement l'amiante.
Lors de l'exécution de travaux, une entreprise de construction peut être tenue responsable des dommages qu'elle occasionnerait à l'environnement, y compris lors de l'enlèvement de l'amiante. Cependant, la Vlaamse Confederatie Bouw (VCB) a établi que les assurances traditionnelles couvrent à peine les dégâts environnementaux, et certainement pas les dégâts liés à l'amiante. Marc Dillen, Directeur Général VCB: "Cela nous a incités à élaborer une assurance collective en responsabilité environnementale en collaboration avec le département environnement du courtier Marsh Environmental Practice. L'organisation Immoterrae agit en tant que preneur d'assurance au nom des contractants."
Immoterrae a été fondée par la VCB afin d'offrir une expertise environnementale et juridique pour les projets immobiliers et de construction et de faciliter l'accès aux possibilités de financement et d'assurance dans le secteur de la construction. L'assurance collective en responsabilité environnementale couvre également les 'dégâts à la biodiversité' - un concept qui a pris de plus en plus d'importance ces dernières années - mais elle se concentre sur les dommages causés par l'amiante lors de divers travaux de construction.

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

VLAAMSE CONFEDERATIE BOUW

+3225455751
+3225455907